Sécurité Conseil
Bonjour et bienvenue sur le Forum Sécurité Conseil.

Profiter de plus de pages en vous enregistrant.

Aujourd'hui on est tous acteur de notre sécurité !
Sujets similaires
    Derniers sujets
    Août 2017
    LunMarMerJeuVenSamDim
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031   

    Calendrier Calendrier

    Sondage

    Que pensez vous de ce forum?

    43% 43% [ 57 ]
    7% 7% [ 9 ]
    10% 10% [ 13 ]
    40% 40% [ 53 ]

    Total des votes : 132

    Rechercher
     
     

    Résultats par :
     


    Rechercher Recherche avancée

    Meilleurs posteurs
    Erig (2411)
     
    murdock (982)
     
    Carole (577)
     
    Malou (557)
     
    Mlle Pitchou (320)
     
    wiz (178)
     
    werewolf69ly (173)
     
    djouthay (159)
     
    shepper (137)
     
    deff (136)
     


    GPIS

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    GPIS

    Message par mateo le Mar 17 Oct - 2:18

    Une nuit dans les cités avec les vigiles du GPIS















    Le terrain d'action du GPIS ? 2554 halls de logements sociaux





    Reportage - LCI.fr a pu suivre une patrouille nocturne de ces agents chargés de la sécurité dans les 62 000 logements sociaux de Paris.
    Depuis quelques mois, les agressions à leur encontre se multiplient, début octobre, cinq sont tombés dans un guet-apens.


    Amélie GAUTIER - le 13/10/2006 - 08h09






    "Charly 04 pour Alpha 01", "Charly 04 pour Alpha 01". La radio du véhicule grésille : "demande de renfort sur le site Solidarité", une cité "sensible" du XIXe arrondissement de Paris. Mercredi, un soir de routine pour le GPIS, Groupement parisien interbailleurs de surveillance. Ce service privé a été créé il y a deux ans par l'Hôtel de Ville pour tranquilliser 62 000 logements sociaux de la capitale. "On est là pour permettre aux gens d'accéder à leur logement en toute sécurité", résume Thierry, un patrouilleur.
    A trois par véhicule, une centaine d'agents effectuent des rondes dans le parc locatif de la capitale tous les soirs de 19 heures à 5 heures du matin. Dix arrondissements quadrillés 365 jours par an. Leur terrain d'action : 2554 halls d'immeubles avec caves, parkings et cages d'escalier. SDF qui squatte, alarme de la loge du concierge qui s'enclenche, ascenseur en panne, nuisance sonore : leurs raisons d'intervenir sont nombreuses. Et peuvent en déranger certains.

    Ce soir là, une dizaine de jeunes sont rassemblés à l'entrée d'un immeuble sur le site Solidarité. Il est tard, ils parlent fort, un habitant du HLM a appelé le GPIS pour se plaindre. Par précaution, les agents viennent à plusieurs. Depuis quelques mois, les agressions à leur encontre se multiplient. Début octobre, cinq d'entre eux sont tombés dans un guet-apens, accueillis par des individus cagoulés, battes de base-ball en main. En deux ans, 55 agents ont été blessés. "On les perturbe dans leur activité", explique le directeur du GPIS. "Les mecs dans les halls ne vendent pas des canards en plastique, ce sont des sites avec beaucoup d'économie souterraine", ironise un agent. Avec leur uniforme bleu marine siglé, leur gilet pare-balles et radio de liaison et lampe-torche accrochées, l'arrivée de la quinzaine d'agents sur le site ne passe pas inaperçue. Un sacré matériel mais pas d'arme. Depuis peu, pourtant, ils réclament l'autorisation de porter des tonfas, ces grosses matraques utilisées par les CRS.
    "Faites attention à vos têtes", prévient un des patrouilleurs. Les projectiles "tombent" souvent des balcons. "Pavé, bouteilles, on a même eu des boules de pétanque et des pavés", égrène, un peu amer un agent. Quand les hommes du GPIS s'approchent du bâtiment, les noms d'oiseaux fusent, les crachats pleuvent. Les jeunes les accueillent davantage le majeur dressé que les bras grands ouverts.








    LCI-TF1L'accueil du reste des locataires est nettement plus enthousiaste. "Ah vous êtes là, se réjouit une vieille dame. Vous devriez être là tout le temps, ils sont de plus en plus chiants. Moi je râle, on m'appelle l'emmerdeuse !" Et de s'engouffrer dans l'ascenseur en rigolant. Des agents partent inspecter les couloirs pour déloger les jeunes. Des sifflets retentissent. "Ils se préviennent entre eux de notre arrivée", traduit un patrouilleur resté dans le hall. Capuche sur la tête, cigarette roulée aux lèvres, un jeune homme passe. Il marmonne des insultes impossibles à retranscrire. Malgré l'odeur de cannabis qui embaume le couloir, le GPIS ne bronche pas. "On n'est pas là pour traquer les stupéfiants", précise l'agent. Aux étages, des portes claquent, des cris retentissent. "L'emmerdeuse" ressort de l'ascenseur pour promener son chien. "Apparemment vous ne leur plaisez pas beaucoup, rigole-t-elle. Ils courent partout comme des moineaux". Au moment où elle sort de l'immeuble, les "moineaux" lui crachent dessus. La locataire rentre dix minutes après. "Apparemment, j'avais pas le droit de rire avec vous", dit-elle le sourire un peu gêné. Un jeune homme passe dans le hall et s'en prend verbalement à un agent du GPIS : "Oh tu me barres pas le chemin toi là !!" L'homme lui tenait la porte

    ThierryLes provocations de ce genre sont fréquentes. "C'est parfois humiliant, usant mais l'essentiel c'est que chacun rentre chez soi en toute sécurité. C'est notre leitmotiv", martèle Thierry. Il ajoute : "Mais c'est vrai que parfois il faut des nerfs d'acier". Le mot d'ordre est au stoïcisme. Il est frappant, parfois bluffant. A chaque intervention, les bonsoirs fusent, la politesse est de mise. "Le vouvoiement permet de désamorcer pas mal de situation, justifie Thierry. Ca va peut être paraître un peu larmoyant mais ce qui me plaît dans ce métier, c'est la reconnaissance des habitants". Sourires francs, bonsoirs hauts, la satisfaction de la plupart des locataires est flagrante. La majorité des interventions se déroule sans problème. Depuis la création du GPIS en 2004, pas un de ses agents n'a été mis en cause dans une procédure. "C'est vachement significatif", s'enorgueillit son directeur. Selon lui, l'une des clefs de cette "réussite" réside dans un "recrutement extrêmement strict" suivi d'une formation draconienne. Des centaines de formations théoriques et pratiques avec notamment des cours de droit pénal et un code de déontologie.
    Des cow-boys sans pistolet ? Des policiers frustrés ? Le "non" est systématique et bien justifié dans la bouche des agents. "Notre travail n'est pas le même que celui des policiers. Nous ne dialoguons pas de la même manière avec la population. D'ailleurs les gens sont beaucoup plus réticents à aller vers les forces de l'ordre. C'est bien plus que de la surveillance, il y a un vrai contact avec les locataires", explique Thierry, ancien militaire. Il poursuit : "On a aussi un rôle d'assistant social, un rôle de prévention. La grande satisfaction de ce métier c'est quand on vient nous dire merci", dit-il visiblement sincère. "Charly 04 pour Alpha 01", "Charly 04 pour Alpha 01". Ceux qui préféreraient qu'on les appelle "ange-gardiens" plutôt que vigiles des HLM repartent vers une autre mission.








    Qui sont les agents du GPIS ?



    Recrutés parmi 11 000 candidats, les 127 agents du GPIS viennent d'horizons divers : gendarmerie, police, entreprises privées de sécurité. Il y a ceux aussi pour qui c'est un premier emploi. Moyenne d'âge de ces agents qui comptent 10% de femme dans leur rang : 25 ans. Ce qui les motive : le salaire -30% de plus que des agents de surveillance "lambda"-, les horaires (35 heures) et la déontologie avec ce qu'elle comporte : équité, transparence et respect d'autrui.


    mateo
    Nouveau Membre
    Nouveau Membre

    Masculin
    Nombre de messages : 8
    Age : 40
    Localisation : yvelines (78)
    Emploi : sécurité privée
    Date d'inscription : 15/07/2006

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    GPIS

    Message par murdock le Mar 17 Oct - 12:21

    Neuf bailleurs sociaux ont unifie leur politique de surveillance des immeubles en creant le GPIS.

    Arrow Uniforme bleu marine, voiture estampillée du sigle GPIS, radio de liaison, lampe torche accrochée à la ceinture, chien muselé pour certains, les patrouilleurs du Groupement Parisien Inter-Bailleurs de Surveillance peuvent impressionner le citoyen non aguerri.

    Comme tous les soirs, depuis le 15 juillet, une centaine d'agents répartis dans 27 véhicules effectuent des rondes dans le parc locatif social de la capitale, entre 18 heures et 5 heures du matin.

    Au total, 55 679 logements dans 320 ensembles immobiliers soit 2 246 halls d'immeubles auxquels ont accès les employés du GPIS. En permanence relié à un poste de commandement opérationnel, les véhicules arpentent dix arrondissements et souvent les zones à proximité des maréchaux.

    Arrow Trois agents dans une voiture. Un contrôleur dans la seconde, pour assurer du bon déroulement des interventions.

    Arrow Le recrutement du personnel est présenté comme pointilleux, Un agent sur trois ne finit pas sa période d'éssai. Formés en droit pénal et soumis à un code de déontologie.

    "ces agents de prévention privés exerçant une mission de service public ne sont pas là pour jouer aux cow-boys ou aux rambo. Et nous avons volontairement banni de notre vocabulaire les mots "sécurité", "vigile" et "société. 95 % des interventions se déroulent sans difficulté, et depuis le lancement des rondes nous n'avons que 6 blessés à déplorer", insiste D. Soudet, directeur opérationnel du GPIS. Aux manettes de la nouvelle structure chargée d'assurer la tranquilité de plus de 120 000 locataires, celui-ci ne cesse d'en vanter l'éthique.

    Arrow Le GPIS, n'a pas de vocation commerciale : c'est un groupement d'intérêt économique (GIE) financé à plus de 60 % par la ville de Paris, le reste étant payé par les bailleurs eux-mêmes pour lesquels "assurer la jouissance paisible du preneur durant la durée du bail" est une obligation légale mentionnée dans le code civil.

    Un GIE qui remplace l'ensemble des sociétés privées utilisées jusqu'ici par chacun des bailleurs. "le système précédent coûtait 11,6 millions d'euros à la ville. Aujourd'hui, nous y consacrons 5 millions par an", explique C. Caresche, adjoint au maire de Paris chargé de la sécurité.

    "Nos immeubles étant imbriqués les uns aux autres, ce nouveau dispositif donne plus de cohérence à la démarche de tranquilité qui nous anime. Le GPIS intervient là où se fait ressentir un sentiment d'insécurité", justifie F.M. Retourné, représentant l'OPAC de Paris.

    Arrow La capitale est la première ville à mener cette expérience, les autres grandes agglomérations s'y intéressent.

    "l'initiative n'est pas mauvaise car l'insécurité existe et il faut y répondre. Mais est-ce le rôle des bailleurs sociaux de suppléer à l'insuffisance de l'Etat en matière de prévention ? Qu'en est-il de la police de proximité ? Enfin, y aura-t-il à un moment des répercussions sur les charges ?" s'interroge S.Incerti-Formentini, responsable du logement social à la CNL.

    Les locataires, informés par courrier et affichage de l'existence du GPIS, semblent avoir adopté leurs anges gardiens.




    Les bailleurs membres du GPIS :

    OPAC de Paris, SAGI, RIVP, Logement Français, SAGECO, SIEMP, Immobilière 3F, La Sablière, Habitation Confortable.
    avatar
    murdock
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin
    Nombre de messages : 982
    Age : 41
    Localisation : NE
    Emploi : Cheminot - SUGE la vraie Ferroviaire
    Date d'inscription : 06/07/2006

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par murdock le Sam 21 Oct - 11:24

    http://13espritmedia.typepad.com/13_esprit_media/2006/02/une_soire_avec_.html



    Arrow A lire pour en savoir encore un peu plus sur le GPIS Exclamation



    avatar
    murdock
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin
    Nombre de messages : 982
    Age : 41
    Localisation : NE
    Emploi : Cheminot - SUGE la vraie Ferroviaire
    Date d'inscription : 06/07/2006

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par murdock le Sam 21 Oct - 12:01



















    avatar
    murdock
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin
    Nombre de messages : 982
    Age : 41
    Localisation : NE
    Emploi : Cheminot - SUGE la vraie Ferroviaire
    Date d'inscription : 06/07/2006

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par murdock le Dim 22 Oct - 14:19

    http://www.sprp.com/forum/index.php?showtopic=5087&st=0


    Arrow A lire Exclamation
    avatar
    murdock
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin
    Nombre de messages : 982
    Age : 41
    Localisation : NE
    Emploi : Cheminot - SUGE la vraie Ferroviaire
    Date d'inscription : 06/07/2006

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par Erig le Dim 22 Oct - 18:00

    Superbe initiative, les bailleurs sociaux de France et de Navarre feraient bien d'en prendre de la graine et créer à leur tour une sorte de GPIS.
    Ca c'est une vraie évolution dans le métier, en tous cas ca viens à le devenir.....

    Super Super !

    *************

    avatar
    Erig
    Fondateur
    Fondateur

    Masculin
    Nombre de messages : 2411
    Age : 44
    Localisation : Loire - Atlantique (Bretagne)
    Emploi : SSIAP2 - SPV
    Loisirs : Sapeur Pompier Volontaire, Secourisme, Internet...
    Date d'inscription : 13/05/2006

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.retrobus.sn.online.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par Erig le Dim 22 Oct - 18:15

    Super ! Belle initiative des bailleurs parisiens.

    Si je ne m'abuse, si la demande est faite auprès de M. le préfet, ils peuvent même être armé en 4ème Catégorie en plus d'une demande de tonfa, je ne vois pas pourquoi elle serait refusée.

    *************

    avatar
    Erig
    Fondateur
    Fondateur

    Masculin
    Nombre de messages : 2411
    Age : 44
    Localisation : Loire - Atlantique (Bretagne)
    Emploi : SSIAP2 - SPV
    Loisirs : Sapeur Pompier Volontaire, Secourisme, Internet...
    Date d'inscription : 13/05/2006

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.retrobus.sn.online.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par Erig le Dim 22 Oct - 18:34

    Le GPIS en Image (Reportage TF1- JT 13 h)


    . Voir la vidéo, cliquez ici !

    . Contactez-les : Candidature au GPIS "Ici en moins de 5 Mn".

    . Envoyez votre candidature au GPIS en cliquant ci-dessus.

    Depuis quelques mois, les agressions à leur encontre se multiplient, début octobre, cinq sont tombés dans un guet-apens.

    mateo a écrit:"Faites attention à vos têtes", prévient un des patrouilleurs. Les projectiles "tombent" souvent des balcons. "Pavé, bouteilles, on a même eu des boules de pétanque et des pavés", égrène, un peu amer un agent. Quand les hommes du GPIS s’approchent du bâtiment, les noms d’oiseaux fusent, les crachats pleuvent. Les jeunes les accueillent davantage le majeur dressé que les bras grands ouverts.

    Un jeune homme passe dans le hall et s’en prend verbalement à un agent du GPIS : "Oh tu me barres pas le chemin toi là !!" L’homme lui tenait la porte.

    Encore un problème avec l'uniforme et ceux qui représentent l'autorité.

    Nul !

    *************

    avatar
    Erig
    Fondateur
    Fondateur

    Masculin
    Nombre de messages : 2411
    Age : 44
    Localisation : Loire - Atlantique (Bretagne)
    Emploi : SSIAP2 - SPV
    Loisirs : Sapeur Pompier Volontaire, Secourisme, Internet...
    Date d'inscription : 13/05/2006

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.retrobus.sn.online.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par Erig le Mer 21 Fév - 3:23

    Le site du GIPS est en ligne à l'adesse : http://www.gie-gpis.com/
    Le forum Cyno pro de mon ami Looping81 traite aussi du sujet pour jeter un oeil, en voici
    le lien : http://pm-cyno.forumpro.fr/discussions-diverses-f21/articles-de-presse-videos-d-actu-f5/-p11180.htm#11180

    Un petit clin d'oeil en même temps à ce merveilleux forum sur la Cyno en Police Municipale, et à son Webmaster, Looping81. Wink Super !

    Berger-Allemand

    *************

    avatar
    Erig
    Fondateur
    Fondateur

    Masculin
    Nombre de messages : 2411
    Age : 44
    Localisation : Loire - Atlantique (Bretagne)
    Emploi : SSIAP2 - SPV
    Loisirs : Sapeur Pompier Volontaire, Secourisme, Internet...
    Date d'inscription : 13/05/2006

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.retrobus.sn.online.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: GPIS

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum